Publié le

Vacances : les destinations de voyages « kid friendly »

Vacances : les destinations de voyages « kid friendly »

Les vacances d’été arrivent à grands pas. Vous recherchez une destination de voyage pour votre petite famille ? Pour cette année 2019, la destination de vos vacances est toute trouvée : les lieux  « kid friendly ». Adopte un doudou dévoile ses destinations coup de cœur pour en profiter en famille.

Qu’est-ce qu’un lieu de vacances « kid friendly » ?

Il est parfois difficile de trouver un lieu de vacances adapté aux familles. Les établissements hôteliers, les restaurants ou encore les parcs de loisirs ont compris la difficulté des familles à trouver une destination adaptée à leurs besoins.

Un lieu « kid friendly » est un endroit où tout est mis en œuvre (accueil, aménagement, équipement) pour répondre aux besoins et au confort demandés par la famille. C’est aussi un état d’esprit : les établissements souhaitent s’adapter aux enfants et s’assurer du bien-être des parents.

Des équipements adaptés aux besoins de la famille

Ainsi, certains hôtels ont choisi d’être « kid friendly » et de proposer dans leurs chambres :

  • Un lit bébé ;
  • Une chaise haute ou un rehausseur ;
  • Une baignoire pour faciliter la toilette des enfants ;
  • Un espace de jeu : certains établissements hôteliers adaptent et réservent un coin dans l’hôtel pour accueillir les familles.

Puis, les restaurants aménagent leurs établissements pour répondre aux besoins des parents et de leurs bambins :

  • Une chaise haute ou un rehausseur de table ;
  • Des couverts adaptés ;
  • Un menu pour enfants ;
  • Des jeux ou des coloriages pour faire patienter les bambins avant le service.

Enfin, des activités sont aujourd’hui adaptées pour attirer l’intérêt des enfants et rendre la visite agréable pour toute la famille :

  • Un guide qui implique et qui se met à la portée des enfants lors de la visite ou de l’activité ;
  • Des jeux ou des livres ludiques pour faire découvrir les lieux aux enfants ;
  • Location ou prêt de poussette pour les bébés.
Vacances kid friendly
Choisissez un endroit « kid friendly » pour vos prochaines vacances en famille.

5 destinations françaises pour toute la famille

Il est compliqué de trouver la destination idéale de vacances pour toute la famille. Pourtant, il n’est pas nécessaire de partir à l’autre bout du monde pour dénicher les vacances de rêves. En effet, notre pays regorge d’endroits et de lieux incroyables. Adopte un doudou a sélectionné pour vous 5 destinations de vacances en France adaptées aux familles.

Découvrez le Pays Basque

Entre l’océan Atlantique et l’Espagne, le Pays basque est une destination de voyage authentique et incontournable sur l’Hexagone. Les villages et la gastronomie apportent tout le charme à cette région française. Le Pays basque propose de nombreuses activités pour tous les âges. C’est la destination de vacances familiale par excellence.

Les activités en famille

Vacances kid friendly
Les jolies plages de Biarritz pour des vacances en famille.

Tout d’abord, vous profiterez des 30 kilomètres de côtes du Pays basque pour la baignade ou pour l’initiation aux sports de glisse en famille. Puis, la région met en place des activités familiales pendant la saison estivale :

  • Parades musicales ;
  • Des ateliers de cerfs-volants ;
  • Concours de château de sable à la plage ;
  • Cours de yoga ou de zumba sur le sable.

Enfin, vous découvrirez la région avec une vue époustouflante grâce à une balade en train sur les hauteurs de la Rhune avec votre petite tribu.

Explorer la nature de l’Auvergne

Une visite au cœur des volcans d'Auvergne
Découvrez le parc Vulcania au cœur des volcans d’Auvergne avec vos enfants.

L’Auvergne est une région remplie de beaux paysages et de petits coins au cœur de la nature. Un dépaysement total pour les parents et les enfants. En effet, votre petite famille pourra explorer la région grâce aux nombreuses activités :

  • Les lacs et les rivières : il y a quelques points d’eau où votre famille profitera de la nature et de la baignade. C’est une belle occasion pour apporter votre pique-nique au bord de l’eau. De plus, vous pourrez vous pratiquer des activités nautiques (du canoë dans les Gorges de la Sioule ou du rafting dans les Gorges de l’Allier).
  • Des balades et des randonnés en pleine nature : dans la forêt, sur les volcans ou à proximité des cascades, les secteurs de marches ne manquent pas dans cette région. En effet, l’Auvergne a imaginé des sentiers adaptés à la famille avec la location de poussettes 4×4.
  • Les parcs-aventures : pour des sensations fortes, il existe plusieurs parcs aventure pour faire des excursions avec votre petite tribu. 1km de tyrolienne au Val Aventure dans le Cantal, 1 600m pour le Fantasticable et une hauteur de 800m pour la tyrolienne de Prabouré, la plus haute du Massif central.
  • Le parc Vulcania : une activité parfaite à faire en famille pour apprendre l’histoire des volcans et des dinosaures.
  • Le parc animalier d’Auvergne : les enfants seront ainsi ravis de visiter un zoo et de découvrir les nombreuses espèces animales.

Partir en Camargue avec les enfants

Vacances kid friendly
La Camargue est une destination de vacances parfaite pour la famille.

Ensuite, la Camargue offre un séjour inoubliable. En effet, votre famille découvrira et explora la région grâce aux nombreuses animations à réaliser avec vos enfants.

Dans un premier temps, la Camargue Gardoise est un endroit parfait pour les ballades. Elle se compose de milliers d’hectares protégées. Ainsi, vous pourrez sillonner ce lieu au travers de 120km de sentiers à emprunter à pieds, à vélo, à cheval ou en 4×4.

Puis, il est primordial de découvrir les Saintes-Maries-de-la-Mer. C’est un village typique de la Camargue. Votre famille pourra ainsi profiter de nombreuses activités :

  • Des balades à vélo ou à cheval aux bords des étangs et des plages sauvages ;
  • Des sorties en bateau ;
  • Une baignade à la mer sur une plage de sable fin ;
  • Une visite au parc Ornithologique pour observer d’incroyables flamants roses et autres espèces d’oiseaux ;

Visiter les bords de Loire

Un zoo pour le plaisir des enfants
Le ZooParc de Beauval est un lieu incontournable pendant vos vacances en famille.

La Loire est un endroit réputé pour ses châteaux. C’est une destination de vacances idéal pour les familles.

Pour commencer, une piste cyclable d’une longueur de 800km longe la Loire. Elle est adaptée aux plus petits comme aux plus grands. Rien de tel qu’une petite balade à vélo avec votre famille pour découvrir cette incroyable partie de la France !

Puis, vous pouvez aussi faire un tour dans les petites villages de la région. D’ailleurs, huit d’entre eux sont considérés comme les plus beaux villages de France.

Ensuite, les enfants seront enchantés de découvrir le Zoo Parc de Beauval. Ce parc animalier fait partie des 10 plus beaux zoo de monde entier.

Se balader en Alsace

L’alsace est une région située au nord-est de la France. Ce lieu est connu pour ses magnifiques maisons en colombages. Pour bien préparer vos vacances alsaciennes en famille, nous avons choisi quelques activités sympathiques à faire avec vos enfants :

  • Découvrir les villes de la région : Strasbourg, Colmar et Mulhouse sont les trois villes les plus visitées et les plus emblématiques de l’Alsace.
  • Visiter les musées et les monuments avec les enfants : il y a de nombreux musées pour apprendre la culture alsacienne en famille. Puis, les monuments ne manquent pas : la cathédrale de notre dame de Strasbourg, le château du Haut-Koenigsbourg ou encore le château fort de Fleckenstein.
  • La montagne des singes : accompagné d’un guide, vous allez vous évader le temps d’une surprenante promenade auprès de 200 singes en liberté. De plus, ce parc fête ses 50 ans en 2019.
Strasbourg
Strasbourg possède un patrimoine historique et architectural qui en fait la ville la plus riche d’Alsace.

5 destinations de voyage à l’étranger « kid friendly »

Après avoir visiter les quatre coins de l’Hexagone, pourquoi ne pas profiter des merveilles du monde entier en famille ? Choisir une destination de vacances à l’étranger avec vos enfants n’est pas de tout repos. C’est pour cela qu’Adopte un doudou vous facilite la tâche en choisissant cinq pays et villes à découvrir avec votre petite tribu.

Profiter en famille à Londres

Vacances kid friendly
Londres pour des vacances familiales pas si loin de la France !

La capitale britannique est une destination de vacances qui manque peut-être d’originalité. Pourtant, Londres est une ville incroyable à découvrir en famille.

De plus, elle est connue pour son accueil des enfants. En effet, les musées londoniens sont reconnus pour leurs accueils des petits bout de chou et ainsi faire plaisir à toute la famille. Voici une petite sélection des musées de Londres pour les petits comme pour les grands :

  • Le musée d’histoire naturelle : cet endroit attirera la curiosité des enfants. Puis, ce musée organise aussi des expériences en 3D et des spectacles de marionnettes pour instruire les plus jeunes.
  • Le musée Victoria et Albert de l’enfance : ce lieu est consacré aux enfants. Ce musée est ainsi adapté pour nos petits marmots. En effet, les expositions racontent l’histoire des jouets et sont composées de bacs à sable, de dinettes et de camions de pompier. Le lieu rêvé pour une visite en famille.
  • Le « British Museum » : c’est un musée de l’histoire culturelle et humaine. Sa collection est considérée comme la plus importante du monde. Une visite en famille pour instruire et apprendre l’histoire à vos enfants.

Découvrir Amsterdam

Un voyage en famille
Pourquoi pas choisir Amsterdam pour voyager avec vos enfants ?

L’architecture et l’histoire font le charme d’un voyage en famille dans la capitale des Pays-Bas. Tout comme Londres, Amsterdam a bien compris l’importance de l’éducation des enfants et de la préservation du patrimoine . En effet, cette ville a aussi adapté ses musées pour les mômes.

  • Le musée NEMO des sciences est conçu pour les enfants. Les activités et les expositions sont réalisées pour les petits. En effet, l’établissement a pour slogan « découvre par toi-même comment le monde fonctionne ». Un musée « kid friendly » qui devrait plaire aux parents et aux enfants.
  • Le musée de Van Gogh : gratuit pour les moins de 17 ans, il propose un guide spécial pour les familles au travers des multiples œuvres de l’artiste.
  • Le musée d’Anne Franck : ce lieu est recommandé aux enfants âgés d’au moins 10 ans pour la compréhension. De plus, ce musée est une belle opportunité d’aborder le sujet de la seconde guerre mondiale avec ses marmots.

Ensuite, Amsterdam est une ville qui se découvre à vélo : les pistes cyclables sont nombreuses. Ensuite, les canaux s’explorent à l’aide d’agréables balades en bateau. Les étroites maisons à pignons et le patrimoine artistique font le charme de cette jolie ville des Pays-Bas.

S’envoler pour Lisbonne

Vacances kid friendly
Lisbonne est une destination de voyage idéal pour les petits comme pour les grands.

Lisbonne attire chaque année de plus en plus de touristes et de familles. La capitale portugaise est ouverte sur le monde. De plus, cette destination est idéale pour un séjour avec vos enfants.

Dans un premier temps, flânez dans les plus belles ruelles de Lisbonne avec vos enfants. La quartier de l’Alfama est l’endroit le plus vieux et le plus typique de la capitale.

Ensuite, la tour de Bélem est l’un des monuments les plus importants de Lisbonne. En effet, c’est un endroit incontournable lorsque vous visitez Lisbonne. Ensuite, profiter de la vue surprenante en haut de l’édifice.

Puis, vous pouvez visiter le musée des marionnettes avec vos enfants. La thématique enchantera vos marmots. Puis, ce musée organise des activités créatives pour toute la famille autour de l’univers de la marionnette.

Visiter la capitale italienne

Destination de voyage en famille
Rome est une ville incontournable lors d’un voyage en Italie avec des enfants.

Du Colysée à la fontaine de Trévi, Rome est une ville spectaculaire. En effet, vos enfants vont explorer la capitale italienne avec curiosité et gourmandise. Voici quelques activités à faire en famille dans cette ville italienne :

  • La cité du Vatican : le musée du Vatican, la chapelle Sixtine et la place Saint Pierre sont à découvrir dans ce lieu emblématique de l’Italie ;
  • La Villa Borghese : ce parc est idéal pour profiter de la nature de la capitale italienne. Vous pouvez vous promener avec votre famille dans les immenses jardins à pieds ou à vélo. De plus, c’est à cet endroit que se trouve la villa Médicis, qui abrite l’Académie de France, ainsi que de nombreux musées. Et si vous voulez faire encore plus plaisir à vos enfants, emmenez-les au parc biologique où ils pourront découvrir de nombreux animaux.
  • La gastronomie fera le bonheur de vos enfants : les pizzas, les pâtes et les glaces italiennes seront appréciés par toute la famille pendant votre séjour à Rome.

Voyager au Canada

De l’autre côté de l’Atlantique, le Canada est la destination « kid friendly » parfaite. Ce pays est une destination de voyage époustouflante et incroyable à faire en famille. Ainsi, vos enfants vont pouvoir :

  • Découvrir les baleines et les ours lors de vos excursions ;
  • Profitez de l’atmosphère et de l’ambiance d’un match de football américain ou d’un match de hockey sur glace ;
  • Faire du patin à glace avec toute la famille ;
  • Explorer les incroyables chutes du Niagara ;
  • Réaliser des randonnées pour découvrir la nature canadienne.
Vacances kid friendly
Le Canada jouit d’une grande biodiversité. Des vacances canadiennes en famille pour le plus grand bonheur des enfants !

Avant de partir avec votre petite tribu, découvrez notre article pour protéger la peau de bébé pendant vos vacances cet été.

Publié le

Harcèlement scolaire : nos conseils pour aider votre enfant

Harcèlement scolaire : nos conseils pour aider votre enfant

Le harcèlement scolaire touche de plus en plus d’enfants. Face aux critiques et aux insultes, un enfant ne sait pas toujours comment se défendre. Le harcèlement scolaire a aussi des conséquences sur l’avenir de nos enfants. Adopte un doudou vous donne des conseils pour agir contre le harcèlement scolaire.

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

Le harcèlement scolaire est une violence répétée faite par une personne ou par un groupe de personnes à l’égard d’un camarade d’école. Dan Olweus, un professeur de psychologie norvégien, défini ce terme en 1999 : « un ou une élève est victime de harcèlement lorsqu’il ou elle est soumis(e) de façon répétée et à long terme à des comportements agressifs visant à lui porter préjudice, le ou la blesser ou le ou la mettre en difficulté de la part d’un ou plusieurs élèves. »

Le harcèlement scolaire possède 4 caractéristiques :

  • La répétition : la violence est répétée sur une période longue rendant ainsi la vie de l’enfant difficile et insupportable ;
  • La domination : la harcèlement scolaire se définit par un rapport de force et une prise de pouvoir sur la personne concernée ;
  • L’intention de nuire : l’harceleur a ainsi l’intention de nuire à sa victime, même s’il se défend en prétextant un « simple jeu » ou pour « rigoler » ;
  • L’isolement de la victime : la personne concernée est souvent faible, seule et est incapable de se défendre face à ses détracteurs.

Les différentes formes de violences

Ensuite, le harcèlement scolaire peut prendre différentes formes :

  • Le harcèlement moral : il se constitue de moqueries, d’insultes et de menaces à l’égard d’un enfant ;
  • Le harcèlement physique : cette forme d’harcèlement se traduit par des violences physiques ;
  • Le harcèlement d’appropriation : l’enfant est sujet à du racket et à du vol de biens lui appartenant ;
  • Le harcèlement sexuel : l’harceleur cherche à embrasser, à toucher ou même à déshabiller une autre personne sans son consentement.

La difficulté de reconnaitre un enfant harcelé

Il est compliqué de reconnaitre une situation d’harcèlement au sein d’établissement scolaire. En effet, les agresseurs agissent en toute discrétion et les adultes interprètent parfois la situation comme étant de simple chamailleries entre enfants.

Les chiffres du harcèlement scolaire en France

En France, près d’un élève sur dix est victime d’harcèlement scolaire.Cette violence est vécue par 12% des élèves en primaires, 10% au collège et entre 3 et 4% au lycée. Le harcèlement est encore bien présent dans nos établissements scolaires.

Selon l’UNESCO, sur 6 millions de collégiens et lycéens scolarisés en 2018, environ 2 millions sont victimes d’harcèlement scolaire.

« Le harcèlement scolaire c’est une violence, ce n’est pas un conflit, ce n’est pas un jeu d’enfants, c’est une violence répétée, continue, de la part d’un ou de plusieurs élèves à l’égard d’un enfant. On a une disproportion des forces, c’est-à-dire qu’on a un enfant qui est plus fort qu’un autre qui a du mal à se défendre. Et puis vous avez ce concept, horrible à dire, qui est de nuire. Au bout d’un moment, les faits, les actes, les paroles vont abîmer cet enfant, cette victime qui va finir par perdre l’estime de soi, la confiance en soi » décrit Catherine Verdier, psychologue et spécialiste des enfants et adolescents.

Harcèlement scolaire
Le harcèlement scolaire est une violence répétée sur un enfant dans l’intention de le nuire.

Nos conseils pour lutter contre le harcèlement scolaire

Face à ce fléau, nous souhaitons aider et soutenir nos petits bambins. Un enfant harcelé se sent en insécurité à l’école et devient le souffre-douleur de ses camarades de classes. Adopte un doudou vous donne ses conseils pour lutter contre cette violence à l’école.

Surveiller les premiers signes

Un enfant harcelé à l’école peut avoir peur de parler de cette situation. Les parents se sentent parfois coupables et inutiles face à la souffrance de son petit marmot. Pourtant, quelques petits signes peuvent vous alerter :

  • Du matériel scolaire abîmé ;
  • Des vêtements déchirés ;
  • La perte fréquente d’objets.

Lorsque ces événements se reproduisent de manière répétée, l’enfant est souvent victime d’agressions ou d’humiliations à l’école.

Refuser d’aller à l’école

L’évitement ou le refus de se rendre à l’école est un signe qui peut se traduire par le harcèlement scolaire. Cela peut ainsi se traduire par de l’énervement, par le souhait d’arriver à l’heure du début des cours pour éviter la confrontation, ou encore le refus de manger à la cantine.

Ecoutez son enfant

Votre petite fille ou votre petit garçon vous raconte ces horribles journées à l’école ? Votre enfant est alors victime d’harcèlement scolaire. Ecoutez et prenez en considération ce qu’il dit. Un enfant a besoin de discuter avec vous pour se libérer de cette violence quotidienne.

Prévenir l’école

Dans un premier temps, il est important de prévenir la direction et le personnel de l’établissement scolaire. La discussion et la communication sont ainsi primordiales pour éviter que ces agissements se reproduisent.

Soutenir et accompagner son enfant

Ensuite, vous devez rassurer votre enfant. Les insultes, les menaces ou les violences qu’il subit ne sont pas normales. Votre enfant ne doit pas se sentir coupable.

Puis, montrez-lui que vous êtes présents pour lui. Dans cette situation, un enfant a besoin de se sentir soutenu par ces parents et par les membres de sa famille (frères et sœurs, grands-parents). Sans cette protection, l’enfant peut perdre ainsi confiance en lui et ne pas en discuter à ses parents.

Apprenez-lui à répondre à ses agresseurs

La psychologue, Mme MILLOT Florence, propose une technique d’autodéfense à destination des enfants harcelés à l’école : le « Tatakai ». Elle explique cette solution dans son livre « J’me laisse pas faire dans la cour de récré ». Florence MILLOT présente différentes techniques pour utiliser le « Tatakai ».

Cette technique se traduit par de l’autodéfense émotionnelle. Elle a pour but de se défendre au sein de l’école sans provocation et sans susciter la violence. Le Tatakai est inspiré des arts martiaux japonais et permet à l’enfant de se défendre à travers les mots. Votre enfant apprendra à avoir une parole bienveillante pour répondre à ses agresseurs.

« Stop au harcèlement »

Depuis 2013, le gouvernement français a mis en place un numéro vert pour les victimes d’harcèlement scolaire. Vous pouvez appeler le 3020 du lundi au vendredi entre 09h00 et 20h00 et le samedi de 09h à 18h.

Puis, un site internet « non au harcèlement » existe pour aider les victimes et les parents à résoudre ce problème.

Porter plainte dans les situations les plus graves

Dans certains cas, le harcèlement scolaire peut être grave. Pour que justice soit faite, vous pouvez ainsi porter plainte dans un commissariat ou dans une gendarmerie. Toutes les victimes peuvent alors porter plainte jusqu’à 6 ans après les faits.

En effet, le harcèlement scolaire est puni par la loi. Si l’agresseur a plus de 13 ans au moment des faits, il risque des peines de prisons allant de 6 à 18 mois et une amende de 7 500€. En dessous de l’âge de 13 ans, l’harceleur aura des sanctions qui relèvera de dispositifs spécifiques.

La campagne de sensibilisation du ministère de l’éducation national et de la jeunesse en 2018 @nonauharcelement

Les conséquences du harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire est une violence répétée et subie. Ainsi, cette violence a des conséquences chez l’enfant harcelé. En effet, les conséquences peuvent être les suivantes :

  • Une perte d’estime de soi ;
  • Un manque de confiance en soi ;
  • Un stress chronique ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • De l’absentéisme à l’école ;
  • Un désinvestissement et une baisse des résultats scolaires ;
  • Une dépression

Puis, les professionnels de la santé estiment qu’un enfant harcelé a quatre fois plus de risques d’avoir des idées noires et suicidaires.

Et les auteurs des agressions ?

Les harceleurs auront aussi des conséquences par rapport à leurs actes. En effet, ils peuvent connaitre des difficultés scolaires. De plus, il peut y avoir des répercussions sur son état de santé. Sur le long terme, les agresseurs peuvent avoir des comportements délinquants : être harceleur à l’âge de 14 ans augmente significativement les condamnations pour violence entre 15 et 20 ans.

Puis, une étude démontre que :

  • 27,1% ont une situation sociale précaire (contre 13,6% chez les non-harceleurs) ;
  • A l’âge de 48 ans, ils sont 21% à considérer que leur vie sociale est minable (contre 9,4% des adultes qui n’ont pas été harceleurs dans leur jeunesse).

Les témoignages d’enfants victimes d’harcèlement scolaire

Depuis quelques années, les témoignages de victimes face au harcèlement scolaire se multiplient. Les victimes souhaitent partager leurs expériences pour lutter contre ce fléau à l’école. Adopte un doudou vous dévoile quelques histoires d’enfants et de parents victimes du harcèlement scolaire.

Un petit garçon de 10 ans et sa maman témoignent

Du jour au lendemain, Antoine arrête de parler de ces journées d’école à sa maman. C’est pendant la période de Noël que Sandrine, sa maman, s’inquiète lorsque le petit garçon dit ne pas vouloir de cadeau.

En effet, Antoine se confie et déclare à sa mère qu’il est le souffre-douleur de ses camarades. Il est sujet de moqueries, d’insultes, d’humiliations et de violences physiques.

La maman du petit Antoine dénonce dans son témoignage la non-efficacité des autorités face au harcèlement scolaire.

Le témoignage de Timéo

Timéo, jeune garçon de 11 ans, prend son courage à deux mains pour livrer son témoignage. « Je veux dire à tout le monde ce que j’ai vécu pour que ça n’arrive à personne d’autre ».

Timéo a été victime d’harcèlement scolaire : trois camarades de classe le frappait tous les jours dans un coin de la cours de récréation.

Du cours élémentaire à la dernière année de primaire, le petit garçon est resté dans le silence. Puis, il a commencé à vomir et à se plaindre de mots de tête. L’école assimile son comportement comme un trouble d’apprentissage : la dyslexie.

Pendant l’année scolaire 2017-2018, l’enfant n’a pas mis un seul pieds dans l’établissement scolaire. Malgré le déménagement de ses parents, Timéo essaye encore de surmonter ses craintes dans sa nouvelle école.

L’histoire bouleversante de Jonathan

L’histoire de Jonathan Destin a fait l’objet d’un téléfilm sur TF1 en novembre 2018 : le jour où j’ai brulé mon cœur.

Jonathan a été harcelé de l’âge de 10 ans, jusqu’à ses 16 ans. Au départ, le harcèlement scolaire se traduisait par des petites insultes. Plus le temps passe, plus le harcèlement devient violent.

« On me disait que j’étais trop gros, que je ne servais à rien. Des élèves se mettaient en cercle autour de moi et me rouaient de coups, sous les applaudissements. A ces agressions s’est ajouté le racket quand j’étais au lycée. Tous les jours, des élèves me volaient les 5 euros que ma mère me donnait pour déjeuner. Résultat : j’allais en classe l’après-midi sans avoir rien avalé »

Puis, le 8 février 2011, Jonathan s’asperge d’essence avant d’allumer un briquet. Il s’est jeté ensuite à l’eau et a été sauvé par un passant. Jonathan âgé de 16 ans à l’époque, a été placé sous coma artificiel pendant deux mois et demi. Il est resté à l’hôpital pendant plus d’un an.

Aujourd’hui, il considère avoir plus de forces et espère que son histoire aura des répercussions sur le fléau du harcèlement scolaire.

La bande-annonce du téléfilm « Le jour où j’ai brûlé mon cœur » inspiré de l’histoire de Jonathan Destin.

Jetez un coup d’œil à notre article sur les risques d’une surexposition des écrans chez les enfants

Publié le

Sport : pourquoi pratiquer une activité sportive pendant la grossesse ?

Sport - pourquoi pratiquer une activité sportive pendant la grossesse ?

Pendant leurs grossesses, les futures mamans se demandent s’il est conseillé de pratiquer un sport. Pourtant, il est tout à fait possible de faire du sport pendant une grossesse. Cependant, certaines pratiques sportives doivent être éviter pour les femmes enceintes. Adopte un doudou répond à toutes vos questions concernant la pratique d’un sport pendant la grossesse.

Les bienfaits du sport pendant la grossesse

Tout d’abord, il est important que la future maman obtienne l’autorisation d’un médecin pour pratiquer une activité sportive pendant sa grossesse. Toutes les femmes enceintes qui choisissent de faire du sport doivent avoir un suivi régulier de la part de professionnel de la santé (gynécologue, sage-femme). En effet, chaque grossesse est différente et a besoin d’un suivi particulier.

Certaines personnes pensent que la pratique d’un sport pendant la grossesse peut augmenter les risques de fausses couches, de prématuré et un retard de croissance. Mais, tous ses risques s’avèrent faux. Ainsi, la pratique d’une activité sportive de manière raisonnable est bénéfique pour une femme enceinte.

Le sport a un impact positif sur le moral

La pratique d’une activité sportive permet d’améliorer sa confiance en soi et de diminuer ses sautes d’humeurs. En pratiquant un sport de manière régulier, une future maman peut ainsi être moins angoissée et se sentir en forme pendant sa grossesse.

En effet, le cerveau dégage des substances chimiques qui agissent sur le moral de la future maman et réduit ainsi le risque de dépression post-natale ou le « baby-blues ».

Une activité sportive aide à améliorer le sommeil

De nombreuses femmes enceintes ont du mal à dormir la nuit pendant les derniers mois de gestation. Le sport aide à améliorer la qualité de sommeil d’une future maman. En effet, elle dépensera une partie de son énergie dans la pratique d’une activité physique.

Faire du sport facilite le bon déroulement de l’accouchement

La pratique d’une activité sportive permet de stimuler son activité cardiaque et d’améliorer ses capacités respiratoires. Ainsi, le sport aide la future maman à se préparer à cette épreuve physique qu’est l’accouchement.

De plus, la pratique de sport régulière favorise aussi la circulation sanguine et diminue ainsi le risque de complications veineuses. 

Le sport aide à gérer sa prise de poids pendant la grossesse

Une activité sportive permet de mieux gérer la prise de poids pendant la période de gestation. De plus, la future maman aura plus de facilité à perdre ses kilos superflus après son accouchement. Se dépenser est un bon moyen d’éliminer des calories et de se faire ainsi de petits plaisirs pendant les repas.

Une activité physique régulière a de nombreux bienfaits pour le bébé

Les effets du sport sont aussi ressentis par le fœtus. L’activité sportive permet d’améliorer la santé de bébé : le développement cérébral, son cœur, sa santé mentale et son poids seront meilleure grâce à une activité physique régulière. De plus, grâce aux endorphines dégagées par la maman, le nouveau-né aura une sensation de bien-être.

sport grossesse
La pratique d’une activité physique régulière a de nombreux avantages pour la future maman comme pour le fœtus.

Quelles pratiques sportives choisir pendant la grossesse ?

Selon l’avancement de la grossesse, la future maman doit diminuer le rythme et l’intensité du sport qu’elle pratique. En effet, pour une femme qui a l’habitude de faire du sport, le programme d’une future maman peut être :

  • Pour les deux premiers mois, il est possible d’avoir une activité physique quasi normale ;
  • Le troisième mois correspond à un risque accru de fausse couche : il est donc important de pratiquer du sport d’entretien très doux pour la femme enceinte ;
  • Du quatrième au huitième mois, l’activité sportive doit être légère ;
  • Le neuvième mois est synonyme de repos.

Les activités sportives autorisées pendant une grossesse sont douces, liées à la relaxation et au travail du souffle.

La natation et l’aquagym

Cette activité aquatique permet aux femmes enceintes de soulager leurs dos et leurs articulations. De plus, la natation aide à améliorer sa capacité cardiaque. En plus de son effet massant, l’eau permet à la future maman de moins ressentir sa prise de poids pendant les mouvements. Cette pratique permet alors de travailler ses muscles en douceur.

De plus, il existe des cours d’aquagym destinées aux femmes enceintes.

La marche

Cette activité sportive convient aux futures mamans même les moins sportives. La marche nécessite aucun équipements particuliers. Elle permet d’activer la circulation sanguine et surtout celles des jambes. C’est un bon remède contre les jambes lourdes.

Il est conseillé de choisir un terrain stable pour éviter de transformer sa ballade en randonnée.

Le yoga

Cette pratique sportive a deux vertus principales : la détente du corps et de l’esprit. La future maman pourra ainsi diminuer ses angoisses et son stress pendant la grossesse. Elle est encadrée par un kiné ou par une sage-femme. Ces médecins conseillent un enchaînement d’exercice en fonction de l’avancement de la grossesse.

Cette activité accroît la capacité respiratoire de la future maman, ce qui est indispensable pour l’accouchement. De plus, il est possible de faire du yoga sous la forme prénatale. Cela constitue une bonne préparation à l’accouchement.

Le pilates

Ce sport correspond à une gymnastique douce. Il est tout a à fait possible de pratiquer le pilates pendant une grossesse. Cette activité sportive permet de renforcer sa posture et les muscles du dos.

Les sports de raquettes

Il est aussi possible de pratiquer du tennis de table, du badminton et du tennis pour une femme enceinte. En effet, ces sports permettent de garder un certain maintien et de développer sa coordination.

Le vélo

Faire des ballades à vélo permet à une femme enceinte de travailler son périnée et de garder des jambes fuselées. Il est recommandé de choisir des promenades tranquilles à petite vitesse et de garder une position correcte. Une future maman peut aussi utilisé un vélo d’appartement.

Nos conseils pour bien pratiquer ces activités pendant la grossesse

Il est primordial que la future maman écoute son corps et ses besoins pendant une activité physique. En effet, il est inutile de forcer lorsqu’une femme enceinte ressent de la fatigue. De plus, il est recommandé de boire régulièrement et de manger sainement pendant et après une activité sportive.

Cependant, certaines signes doivent alerter une future maman :

  • Saignements vaginaux ;
  • Douleurs abdominale ;
  • Contractions utérines ;
  • Douleurs du bassin.

Si l’un des trois symptômes apparaissent, la future maman doit arrêter son activité et consulter en urgence un médecin.

sport grossesse
Pratiquer une activité physique pendant sa grossesse est tout à fait possible. Du vélo, de la natation ou du yoga sont des sports conseillés pour une femme enceinte.

Les sports à éviter pendant la grossesse

Certaines activités physiques sont déconseillées pour les futures mamans. La grossesse provoque de nombreux changements dans le corps de la femme enceinte.

En effet, les sports à éviter pendant la grossesse sont les suivants :

  • Les sports d’endurance (course à pieds) ;
  • Les activités sportives avec du contact (arts martiaux, boxe) ;
  • Les sports collectifs (volleyball, basketball, football) ;
  • Les activités physiques avec un risque de chute élevée (ski alpin, patinage) ;
  • Les sports avec un changement de pression (plongée, haute altitude) ;
  • Les activités sportives qui provoquent de violentes secousses (équitation, jogging).

La contre-indication d’une activité sportive

Cependant, certaines maladies interdisent une activité physique pendant la grossesse :

  • Malade du cœur ou des poumons ;
  • Une hypertension artérielle ;
  • Maladie qui fatigue l’organisme.

D’ailleurs, certains antécédents et l’état de santé de la future maman peuvent contre indiqué la pratique d’un sport :

  • Fausse couche ;
  • Saignements utérins ;
  • Grossesse multiple ;
  • Ouverture du col de l’utérus ;
  • Décollement placentaire ;
  • Grossesse extra-utérine.
sport grossesse
Les sports collectifs comme le volleyball sont déconseillés pour les femmes enceintes. Comme les sports de combat et d’endurance.

Découvrez notre article sur l’allaitement.

Publié le

Cadeaux de naissance : notre sélection pour accueillir bébé

Cadeaux de naissance : notre sélection pour accueillir bébé

L’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille est imminente ? Une naissance est un moment important dans une famille. Nous fêtons cet événement en offrant aux futurs parents un cadeau de naissance. Adopte un doudou a sélectionné pour vous quelques idées de cadeaux de naissance pour féliciter les parents et souhaiter la bienvenue au nouveau-né.

Notre sélection de cadeaux de naissance

Chaque naissance est un événement important dans la vie d’une famille. Le cadeau de naissance fait partie des coutumes françaises. Nous offrons des cadeaux aux futurs parents pour accueillir le nouveau-né dans la famille.

En effet, le bébé reçoit en moyenne entre 23 et 37 cadeaux. Le prix moyen du cadeau de naissance pour chaque enfant est de 40€. Quelque soit le sexe du bébé, le cadeau de naissance le plus offert est le doudou. La peluche est une valeur sûre : le doudou est le premier compagnon de vie d’un enfant. Ensuite, le second cadeau correspond aux vêtements pour le nouveau-né. Puis, nous offrons aussi du mobile de lit et des jeux d’éveils.

Cependant, nous sommes souvent à court d’idées pour faire plaisir aux futurs et jeunes parents. Nous recherchons parfois à offrir un cadeau original pour marquer le coup. Adopte un doudou a réalisé sa propre sélection de cadeaux de naissance pour vous aider dans vos achats.

Une box de naissance pleine de tendresses

Coffret cadeaux de naissance - Pom' de Reinette

Les box à offrir sont des cadeaux tendances. Il existe de nombreux coffrets avec à l’intérieur des petites attentions envers le nouveau-né et ses parents.

Pom’ de Reinette & Cie a été crée par une maman d’une fille de 3 ans. Elle a choisit le made in France pour répondre aux besoins des jeunes parents avec des produits de qualités pour leurs marmots. Pom’ de Reinette & Cie propose une box de cadeaux de naissance avec ou sans abonnement. Ainsi, vous pouvez offrir la box du mois ou un abonnement aux parents.

Le coffret mensuel de Pom’ de Reinette & Cie propose un thème de produits chaque mois. Les produits made in France sont réalisés par des artisans créateurs.

Un coffre en bois pour les jouets de bébé

Coffre cadeaux naissance bois made in france - jeujouethique

Les jeunes parents vont recevoir une multitude de cadeaux lors de la naissance de leur enfant. Ils auront ainsi besoin de mobilier de rangement pour les jeux et les jouets de bébé.

En effet, vous pouvez choisir d’offrir aux parents un coffre de jouet en bois made in France. Jeujouethique commercialise des produits et des cadeaux de naissance made in France dont ce joli coffre en bois. Il permettra aux parents d’organiser et de ranger la chambre de bébé.

Prix : 77€

Une boîte à musique pour apaiser bébé

Boîte à musique made in France - jeujouethique

Cette boite à musique en forme de chien est un adorable cadeau de naissance. Fabriquée en bois tourné et laqué, elle joue de la musique et tourne sur elle-même. Jeujouethique propose ce produit sur sa boutique.

Elle est fabriquée par l’entreprise VILAC. C’est un fabricant de jeux et de jouets en bois made in France depuis 1911. En effet, le bois est issu de forêts durablement gérées dans le respect de la biodiversité.

Prix : 32€

Une écharpe de portage

Parfois, il suffit tout simplement d’offrir un cadeau de naissance pratique et utile. De nombreux parents souhaitent porter bébé en écharpe. Pour accompagner ce petit cadeau, vous pouvez choisir d’offrir un bon d’achat dans le magasin où vous l’avez acheté.

L’incontournable Sophie la girafe

Sophie la girafe est le cadeau de naissance depuis plus de 50 ans. Sa fabrication a été lancé en 1961. Elle est fabriquée artisanalement et est à base de caoutchouc issu du latex de l’arbre HEVEA 100% naturel. Sophie a un succès phénoménale encore aujourd’hui. C’est le cadeau indispensable pour bébé pour ces premières poussées de dents.

Un tipi d’éveil

Le tipi d’éveil est un cadeau original qui remplit plusieurs fonctions. Dans un premier temps, bébé pourra ainsi découvrir un tapis de jeux avec des mobiles d’éveils. Ensuite, lorsque l’enfant grandit et qu’il commence à marcher, il utilisera ce tipi en mode cabane pour faire développer son imagination. Puis, ce cadeaupermet également de décorer la chambre du petit bambin. Vous pouvez en trouver de différentes sortes dans les magasins de puéricultures.

Des cadeaux de naissance personnalisables

Pour que le cadeau soit à l’image de l’enfant ou des parents, il est possible de personnaliser le cadeau de naissance. Prénom, empreinte, photographies… Il y a de multiples possibilité de le personnaliser.

Les boules de Noël à l’image de bébé

La naissance a eu lieu pendant la période de Noël ? Vous pouvez offrir des boules de Noël personnalisables pour le premier sapin du nouveau-né. Les boules de Noël sont uniques grâce au prénom et à l’empreinte de bébé. Les jeunes parents accrocheront ces décorations au sapin avec émotion chaque année.

Un kit pour réaliser les empreintes de bébé

Un nouveau-né grandit toujours trop vite. Aujourd’hui, il y a de nombreux kits pour garder en souvenir les petites mains ou pieds de bébé. Vous pouvez choisir un kit avec du plâtre ou de la peinture. Les futurs parents peuvent ainsi décorer la chambre de leur petit bout’chou avec ce cadeau souvenir.

Décorations personnalisables pour la chambre de bébé

Photographie d'une décoration murale cadeaux de naissance

La date de naissance d’un nouveau-né est inoubliable pour les parents et pour la famille. Pour aider les jeunes parents à décorer la chambre de leur nouveau-né, les petits raffineurs propose une décoration murale magnifique avec la date de naissance de l’enfant.

Un cadeau original qui permet de se démarquer lors du déballage des cadeaux de naissance.

Des cadeaux de naissances pour les parents

Les jeunes parents connaissent une nouvelle étape dans leurs vies : l’arrivée d’un nouveau-né dans leur quotidien. Leurs vies changent, d’autant plus lorsqu’il s’agit de leur premier enfant. Ils vont vivre des moments incroyables comme des instants remplis de fatigues. Vous pouvez ainsi leurs offrir un cadeau pour passer un moment à deux.

Un week-end en amoureux

Il est difficile de séparer maman et papa de leur petit marmot. Pourtant, vous pensez qu’un petit week-end romantique est le cadeau idéal après la naissance du petit bout’chou. Au bord de la mer, dans un hôtel luxueux, spa et massages, les petites escapades à deux sont nombreuses.

Une nuit à deux

La fatigue se lit sur le visage des parents après l’arrivé de bébé. Quoi de mieux de vous proposez comme baby-sitter d’un soir pour laisser respirer maman et papa. Puis, vous pouvez leur offrir un petit dîner au chandelle pour bien commencer la soirée.

Photographie de cadeaux de naissance
La naissance d’un nouvel enfant est un évènement joyeux dans une famille. Les cadeaux de naissances permettent de féliciter les parents et de souhaiter la bienvenue au nouveau-né.

Les traditions autour de la naissance dans le monde

Nous offrons des cadeaux de naissance dans le monde entier. En effet, chaque pays a ses propres traditions lorsqu’une naissance arrive dans la famille. Nous allons découvrir ensemble les coutumes des autres pays du monde entier en termes de cadeaux de naissance.

Le cordon ombilical au Japon

Après une naissance au Japon, les sages-femmes gardent un bout du cordon ombilical après l’accouchement. Puis, elles le place dans une jolie boite en bois afin de l’offrir à la maman avant son départ. Pour les japonais, le cordon ombilical représente le lien entre la mère et son enfant mais aussi la santé du nouveau-né.

La baby shower aux Etats-Unis

En Amérique, une fête est organisée pour fêter l’arrivée imminente d’un nouveau-né. Auparavant, cette célébration permettait de voir si la future maman était prête à accueillir son enfant. Aujourd’hui, c’est surtout l’occasion de célébrer la venue du bébé

Un nœud bleu ou rose en Italie

Lorsqu’une famille s’apprête à accueillir un bébé dans sa famille, les futurs parents accrochent un nœud bleu ou rose (en fonction du sexe de l’enfant) sur la porte de leur maison. Ce nœud permet d’annoncer aux voisinages l’arrivée d’un nourrisson.

Une arrivée remarquée aux Pays-Bas

La naissance d’un nouvel enfant aux Pays-Bas ne passe jamais inaperçu. La maison des futurs parents est décorée de banderoles et de drapeaux pour annoncer la venue de bébé. Puis, une cigogne est déposée devant la porte.

Les visiteurs, amis comme famille, dégustent ensuite des « beschuit met muisjes ». Ce sont des petites sucreries hollandaises composées de grains d’anis bleu ou rose. En effet, il parait que l’anis favorise la production de lait maternel.

Du repos bien mérité pour la maman au Mexique

Le cadeau de naissance idéal au Mexique est le « cuarentena ». Pendant une période de 40 jour, la maman reste au repos. Elle est chouchoutée par les femmes de sa famille. Cette tradition est courante en Amérique latine et se passe aussi dans d’autres pays du monde.

Photographie d'un nouveau-né
Chaque pays du monde a sa propre tradition pour les cadeaux de naissance.

Adopte un doudou commercialisera bientôt de nouveaux produits made in France et respectueux de l’environnement pour vos petits bambins. En plus des peluches, vous retrouverez dans notre boutique des porte-bébés, écharpes de portages, bavoirs et beaucoup d’autres petites surprises.

Pour terminer, nous vous invitons à lire notre article sur la naissance d’un bébé conçu avec l’ADN de 3 parents en Grèce.

Publié le

Allaitement : pourquoi choisir d’allaiter son enfant ?

Allaitement : pourquoi choisir d’allaiter son enfant ?

Vous êtes devenue maman et vous hésitez encore à allaiter votre bébé ? Le lait maternel est un moyen efficace pour préserver la santé du nourrisson dès les premiers jours de sa vie. L’allaitement a aussi de nombreux bienfaits pour la maman. Adopte un doudou recense pour vous les 10 bonnes raisons d’avoir recours à l’allaitement.

10 bonnes raisons d’allaiter son bébé

Devenir maman est un des plus beaux moments dans la vie d’une femme. La question de l’allaitement se pose pour les jeunes parents. De plus en plus de couples prennent conscience des bienfaits de l’allaitement pour le nouveau-né et pour la maman. Adopte un doudou vous donne 10 bonnes raisons d’allaiter votre petit bout ’chou.

L’allaitement consolide les défenses immunitaires de bébé

En effet, le lait maternel est connu pour ses qualités immunitaires. Pendant l’allaitement, les anticorps de la mère sont transmis à bébé et permettent de prévenir certaines maladies. Après la naissance, le premier lait fabriqué par la mère (appelé « Colostrum ») offre une protection vitale et aide à prévenir les mauvaises bactéries pour bébé. Cette protection est d’autant importante lorsque l’enfant est né avant le terme.

De plus, des études démontrent qu’un enfant allaité a 10 fois moins de risque d’être hospitalisé pendant sa première année de vie. Il a aussi cinq fois moins de risque d’attraper une gastro-entérite. Enfin, un nouveau-né nourri au sein a trois fois moins de risques d’attraper des infections diarrhéiques.

Le lait maternel apporte de nombreux nutriments

Le lait maternel se compose des meilleures nutriments pour la croissance et le développement du nouveau-né. Il offre les nutriments nécessaires pour bébé :

  • Des protéines ;
  • Les glucides ;
  • Des enzymes ;
  • La matière grasse ;
  • Les vitamines ;
  • Des minéraux.

De plus, le lait maternel évolue et s’adapte pendant l’allaitement pour apporter à l’enfant les nutriments dont il a besoin quand il grandit. Ces nutriments permettent de nourrir exclusivement son enfant au sein car le lait maternel est suffisant pendant les 6 à 12 premiers mois.

L’allaitement permet un rapprochement affectif entre la maman et son bébé

Ensuite, l’allaitement permet à la maman et à son nouveau-né de développer une relation intime particulière. L’amour porté à son enfant est le même si la mère donne son sein ou donne le lait au biberon. Cependant, le contact régulier entre une mère et son enfant apporte une relation de complicité et d’affection entre les deux.

De plus, le contact peau à peau renforce un sentiment de sécurité chez l’enfant. L’allaitement amène à long terme un bon équilibre psychologique, émotionnel et affectif pour le bébé.

Le lait maternel diminue le risque d’obésité chez l’enfant

Des analyse récentes affirment que le lait maternel minimise le risque d’obésité pour l’enfant. En effet, l’allaitement d’une durée minimum de 6 mois diminue le risque de surpoids chez le nouveau-né de 30% et une situation d’obésité à l’âge adulte de plus de 40%.

Les lipides contenus dans le lait maternel freinent la multiplication des cellules pendant les premières années de vie. Par ailleurs, un bébé allaité régule plus facilement son appétit.

Le lait maternel permet de réduire les risques d’allergies pour bébé

La diminution du risque d’allergies pour bébé est proportionnelle à la durée de l’allaitement. En effet, une étude finlandaise révèle que seulement 8% des adolescents ayant vécu un allaitement de plus de 6 mois souffraient d’allergies. Ce pourcentage s’élève à 23% pour un allaitement entre 1 et 6 mois et à 54% pour les enfants non-allaités. Le risque d’allergie chute car le lait maternel protège le système intestinal du nouveau-né.

Les bienfaits de l’allaitement sur la santé de maman

L’allaitement a de nombreux bienfaits pour le bébé mais il a aussi de multiples avantages pour la maman. Donner le sein à son petit bout ‘chou a des bénéfices sur la santé et sur le bien-être de la mère.

D’abord, certaines études scientifiques indique que l’allaitement apporte un protection contre le cancer du sein, le cancer des ovaires et l’ostéoporose. Pour se protéger au maximum contre le développement de ces maladies, il est recommandé d’allaiter le plus longtemps possible.

Puis, l’allaitement exclusif et prolongé retarde la retour des menstruations après l’accouchement.

De plus, l’ocytocine secrétée lors de l’allaitement permet de réduire le stress et la tension artérielle. Cette hormone apporte un effet relaxant et rend la maman plus détendue. Une étude démontre qu’une maman ayant un taux d’ocytocine plus élevé a moins de symptômes d’anxiété et de dépression.

L’allaitement aide la maman à se remettre plus vite de l’accouchement

Grâce à l’allaitement, la maman arrive à se remettre de l‘accouchement plus rapidement. La tétée précoce réduit les risques d’hémorragies en accélérant les contractions utérines. Les femmes ayant eu une césarienne sont d’autant plus concernées.

De plus, l’allaitement permet à l’utérus de reprendre plus vite sa forme, sa taille et sa tonicité. La mère retrouvera ainsi plus facilement un ventre plat.

L’allaitement permet de perdre le poids de la grossesse

L’allaitement facilite la perte de poids pour la maman car cela permet de puiser dans le gras accumulé lors de la grossesse. Donner le sein permet de brûler plus de 500 calories par litre de lait produit. En effet, la fabrication de lait maternel augmente les dépenses énergétiques. La perte des kilos de grossesse est ainsi plus rapide pour une femme qui allaite son nouveau-né.

L’allaitement permet de réaliser des économies

La réduction des coûts n’est pas la principale raison pour avoir recours à l’allaitement d’un enfant. Pourtant, l’allaitement permet de réaliser des économies par rapport à l’achat de préparations lactées pour bébé. En effet, le cout moyen d’un an de boîte de lait maternisé est d’environ 600€.

La praticité du lait maternel

Le lait maternel est frais, stérile et toujours à la bonne température. Il est prêt et disponible à chaque heure du jour et de la nuit. De plus, il contient la bonne quantité de nutriments nécessaires pour le développement de l’enfant.

Par ailleurs, vous pouvez nourrir votre enfant que vous soyez à la maison ou en déplacement. En effet, le lait maternel est davantage pratique que le biberon.

De plus, il n’est pas nécessaire d’être présente en permanence : les mamans utilisent souvent un tire-lait que l’on trouve facilement dans une pharmacie.

L’allaitement entraîne une relation unique entre la maman et son enfant. Le lait maternel a de nombreux bienfaits pour la santé de la mère et du nouveau-né.
L’allaitement entraîne une relation unique entre la maman et son enfant. Le lait maternel a de nombreux bienfaits pour la santé de la mère et du nouveau-né.

Le rôle du papa dans l’allaitement

La relation intime entre la maman et son bébé ne doit pas exclure le papa pendant la période de l’allaitement. Le père a aussi un rôle à jouer auprès de la maman et de son nouveau-né. Même si l’allaitement provoque parfois des réactions mitigées, de nombreux père de famille s’impliquent dans cette aventure avec leur conjointe. En effet, le choix d’allaiter un nouveau-né doit se faire à deux.

Un sentiment de frustration chez le père

Face au geste naturel de l’allaitement, certains papa ont un ressenti d’exclusion et de frustration. Le développement de la relation unique entre une mère et son enfant provoque quelquefois un sentiment de jalousie. En effet, pendant la grossesse, la future maman vit en étroite relation avec son bébé. Après la naissance, cette relation fusionnelle est prolongée par l’allaitement.

De plus, la présence et l’implication du père est un facteur clé de réussite pour la période d’allaitement. Face à la fatigue de l’accouchement, certaines mères se découragent et abandonne l’allaitement. Le soutient du père joue un rôle important dans les moments difficiles que peut vivre la maman.

Comment trouver sa place et s’impliquer lors de l’allaitement ?

Pour se sentir important et valoriser son rôle, le papa peut :

  • Aider la maman à s’installer lors de l’allaitement et créer un environnement paisible et agréable ;
  • Prendre sa femme dans ses bras pour partager un moment convivial avec elle et le nouveau-né ;
  • Favoriser la relaxation et le bien-être de la mère pendant l’allaitement ;
  • Trouver des moments uniques d’intimité avec son bébé (prendre le bain avec son nouveau-né permet de créer un moment « corps à corps » avec son papa) ;
  • Apporter le bébé à la mère à n’importe quel moment de la journée et de la nuit pour le nourrir.

En conclusion, l’allaitement est une occasion incroyable de rapprochement entre les parents et de créer une relation de complicité dans leurs nouvelles vies de parents.

Le père a aussi un rôle à jouer pendant la période d’allaitement de son enfant. Le soutient d’un conjoint est important pour encourager et faciliter l’allaitement.
Le père a aussi un rôle à jouer pendant la période d’allaitement de son enfant. Le soutient d’un conjoint est important pour encourager et faciliter l’allaitement.

Vous envisagez de partir en vacances cet été ?

Lisez notre article sur la protection de la peau de bébé

Publié le

Alimentation : comment faire manger des fruits et des légumes à mes enfants ?

Alimentation : comment faire manger des fruits et légumes à mes enfants ?

Vos enfants n’aiment pas les fruits et les légumes ? La plupart des enfants refusent de manger les épinards ou les petits pois servis dans leurs assiettes. Pourtant, les fruits et les légumes sont essentiels pour leur croissance . Adopte un doudou vous révèle ses astuces pour faire aimer ces aliments à vos enfants.

Les bienfaits des fruits et des légumes pour les enfants

L’alimentation de l’enfant est importante. Elle joue un rôle capital dans sa croissance et sa santé. C’est à cette période de la vie où nos habitudes alimentaires s’installent. 

En France, une étude démontre que 8 enfants sur 10 ne consomment pas la part quotidienne recommandée de fruits et de légumes pour leur santé. Entre 2 et 10 ans, la plupart des enfants refusent de goûter et de découvrir de nouveaux aliments. Pourtant, les fruits et les légumes sont indispensables dans leurs alimentations.

Pourquoi votre enfant doit-il manger des fruits et des légumes ?

Chaque jour, nous devons manger 5 fruits et légumes. Ces aliments offrent de nouvelles textures, couleurs et de nombreuses saveurs dans nos repas au quotidien. Ils permettent de protéger notre santé et de rester en forme.

L’alimentation de nos bambins doit être variée et équilibrée pour lui apporter tous les nutriments dont il a besoin.

Les fruits et les légumes apportent des nutriments

Dans les fruits et les légumes, nous retrouvons des fibres alimentaires, des vitamines (A, C, B2 et B6) et des minéraux (potassium, fer, magnésium et calcium). Ces nombreux nutriments permettent de contribuer à la bonne santé des enfants.

Les vitamines ont un rôle important pour notre organisme. Elles assurent la bonne assimilation des protéines et coordonnent le développement de nos cellules et de nos organes.

Puis, les fruits et les légumes apportent des fibres. Elles permettent d’améliorer notre transit intestinal.

Ensuite, les fruits et les légumes aident nos petits marmots à favoriser le bon fonctionnement :

  • De son système immunitaire ;
  • A former et à entretenir de nouvelles cellules ;
  • De ses muscles  ;
  • De son système nerveux ;
  • A consolider ses os et ses dents ;
  • De la transmission des informations entre son cerveau et son corps.

De plus, les fruits et les légumes contiennent beaucoup d’eau et contribue à la bonne hydratation de l’enfant.

Les fruits et les légumes préviennent des maladies

En effet, la consommation régulière de fruits et de légumes aide à prévenir les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et certains cancers.

De nombreuses études montrent que les fruits et les légumes ont un rôle protecteur pour les cancers des voies aérodigestives, de l’estomac, du poumon et du côlon-rectum. Cet effet bénéfique s’explique par la présence de nombreux nutriments.

L’alimentation en fruits et en légumes évite le surpoids

Les fruits et les légumes ont un faible apport calorique. Pour 100 grammes de légumes, la densité énergétique s’élève entre 15 et 25 calories. Pour 100 grammes de fruits, les apports énergétique sont entre 40 et 60 calories.

Les fruits et les légumes sont davantage rassasiants. De plus, plus la quantité de légumes et de fruits est importante, plus l’apport calorique du repas diminue.

En France, nous comptons entre 17 et 18% d’enfants en surpoids, dont 3 à 4% en situation d’obésité. Les fruits et les légumes permettent de contrôler la prise alimentaire et d’avoir une alimentation équilibrée.

La consommation régulière et variée de fruits et de légumes apportent de nombreux nutriments à votre enfant.
La consommation régulière et variée de fruits et de légumes apportent de nombreux nutriments à votre enfant.

Nos astuces pour faire manger des fruits et des légumes aux enfants

Votre petit bout’chou rejette son assiette de légumes et refusent de manger des fruits en fin de repas ? Il existe de nombreuses solutions pour introduire les fruits et les légumes dans l’alimentation de votre bambin. Adopte un doudou vous dévoile quelques astuces pour faire manger des fruits et des légumes à votre enfant.

Doucement mais surement !

Il est important d’introduire petit à petit les fruits et les légumes dans les repas de vos enfants. Commencez par sous-dosé la part de légumes et de fruits et augmentez la quantité au fil du temps. Votre marmot s’habituera à son rythme aux nouvelles saveurs présentes dans son assiette.

Cuisinez les légumes

Votre enfant n’aime pas les brocolis ou les épinards ? Il faut prendre son courage à deux mains et son mal en patience. Proposez-lui des légumes avec un autre aliment qu’il aime. Vous pouvez faire griller ou frire les légumes et l’accompagner d’une sauce gourmande ou d’un féculent apprécié par votre enfant.

Apprenez l’art du camouflage

Pour introduire les légumes dans l’alimentation de votre bambin, l’art du camouflage est infaillible. Votre enfant mangera des fruits et des légumes sans même s’en rendre compte. Vous pouvez alors cuisiner :

  • Un soufflé au gruyère et aux carottes ;
  • Des quiches de légumes ;
  • Des nuggets aux poulets-légumes ;
  • Des frites de carottes et de courgettes ;
  • Un cake au légumes.

Dans vos recettes, vous avez la possibilité d’utiliser de la sauce tomate aux oignons, aux poivrons ou aux céleri.

Pensez aux purées et aux textures douces

En effet, les enfants apprécient les repas avec une texture douce. En général, ils préfèrent les légumes ayant une saveur douce comme la carotte, la patate douce, la citrouille ou encore la tomate et les petits pois.

Les soupes et les smoothies aux légumes ou aux fruits permettent de les présenter d’une manière différente à votre bout-chou. Chaude en hiver et froide l’été, la soupe peut être apprécier à chaque saison et avec des saveurs différentes.

Pour les purées, vous pouvez opter pour les toast de pain grillés avec un cube de fromage ou un morceau de jambon blanc. Rien de plus facile !

Donnez envie à votre enfant de découvrir les fruits et les légumes

Qui aimerais manger une assiette fade d’épinard en boîte ? Les enfants doivent découvrir ses nouveaux aliments et nous devons leur donner l’envie d’y goûter. Mettez de la couleur dans vos repas et dans l’assiette de votre bambin ! Les légumes et les fruits foisonnent de couleurs vives et rayonnantes : poivrons rouges, tomates, carottes, haricots verts, pommes, abricot, fraises…

Introduire des légumes et des fruits dans leurs plats préférés

Parfois, il suffit d’adapter les recettes. Si votre enfant aime les lasagnes, pourquoi ne pas essayer la recette de lasagnes aux épinards. Vous pouvez cuisinier une nouvelle recette de pizza avec des légumes de saison. Pour les hamburger, il est très facile d’y ajouter des touches de légumes : salade, tomate, cornichons, tranche d’aubergine ou de courgette grillées.

Cette astuce doit être subtile et imperceptible : il ne faut pas submerger le repas préféré de votre petit chérubin avec une tonne de légumes.

Les fruits et les légumes ont de nombreux bienfaits sur notre santé. Faites découvrir ses nouvelles saveurs à vos enfants dès le plus jeune âge.
Les fruits et les légumes ont de nombreux bienfaits sur notre santé. Faites découvrir ses nouvelles saveurs à vos enfants dès le plus jeune âge.

Vous êtes végétariens ou végétaliens ?

Quels sont les dangers d’une alimentation végétarienne ou végétalienne pour un enfant ?

Découvrez notre article sur les risques d’un régime végétarien ou végétalien pour un bébé

Publié le

Bébé : comment protéger sa peau cet été ?

Bébé : comment protéger sa peau cet été ?

Vous attendez avec impatience les vacances d’été ? Vous avez prévu de prendre un bain de soleil en France ou à l’étranger avec votre petite tribu ? Il est essentiel de protéger la peau fragile de votre bébé cet été. Adopte un doudou vous donne ses conseils pour protéger la peau de votre nouveau-né pendant la saison de l’été.

Quels sont les conséquences du soleil sur la peau de bébé ?

Lorsque le soleil refait surface, nous avons tous envie de sortir boire un verre entre amis ou de prendre un bain de soleil à la plage. Après un hiver froid et morose, le retour du soleil est toujours accueilli avec le sourire.

Mais, nous nous soucions peu des effets du soleil sur notre peau. La lumière du soleil est aussi bien bénéfique que mauvaise pour notre santé et pour notre peau.

Les bienfaits du soleil

Le soleil est bon pour notre morale. Il suffit de regarder autour de soi. Une belle journée ensoleillée donne envie de profiter des choses simples de la vie entre amis ou en famille. En effet, la lumière du soleil augmente notre niveau de dopamine et de sérotonine, qui sont aussi appelés hormones du bonheur.

Ensuite, le soleil est bénéfique pour notre organisme. Les rayons ultraviolets (UV) produits par le soleil permettent de synthétiser de la vitamine D. Cette vitamine est essentielle pour fixer le calcium et le phosphore dans notre corps. 

Les effets négatifs du soleil

Cependant, comme toute bonne chose, le soleil doit être consommer avec modération.

Une exposition excessive et non protégée provoque des brûlures que l’on appelle « coups de soleil ». Ils augmentent le risques de contracter un cancer de la peau. De plus, il peut même laisser des cicatrices.

D’autre part, le soleil entraîne un vieillissement précoce. Il accélère ainsi l’arrivée des premières rides et ridules sur notre peau.

Et pour la peau de bébé ?

Nous savons tous que la peau de bébé est immature et très fragile. Il est nécessaire de porter une importance toute particulière à l’exposition de votre enfant au soleil. Certains dermatologues parlent d’une exposition inférieure à 5 minutes pour un nouveau-né car sa peau est délicate. De plus, ils déconseillent la plage pour les bébés de moins de 12 mois.

La peau de bébé doit être protégée lorsque le soleil pointe le bout de son nez.
La peau de bébé doit être protégée lorsque le soleil pointe le bout de son nez. Pendant les vacances d’été, prenez vos précautions et préserver la peau fragile de votre nouveau-né.

Nos conseils pour préserver la peau de bébé

Quelque soit votre destination de vacances cet été, votre peau et celle de votre petit marmot doit être protégées. Avant le grand départ et pendant vos congés d’été, plusieurs précautions sont à prendre pour préserver la peau de votre bébé pendant votre séjour.

Prévoir des vêtements légers pour votre enfant

Pendant des journées ensoleillées et chaudes, nous avons tendance à déshabiller nos enfants. Nous sommes tentés de laisser notre bébé seulement en couche. Pourtant, cette sensation de nudité lui procure une sensation d’insécurité. De plus, s’il transpire beaucoup, il a la possibilité d’attraper un joli rhume pendant vos vacances d’été.

Vous devez privilégier des vêtements fins et légers : une chemise et un pantalon large en coton. Il est recommandé d’habiller votre enfant pour protéger un maximum sa peau.

En période de canicule, votre nouveau-né souffre autant de vous de la chaleur. Vous pouvez mouiller ses vêtements pour apporter de la fraîcheur à votre enfant.

Acheter des lunettes de soleil et un chapeau pour votre bambin

En plus de vêtements légers et agréables pour la saison, votre bébé a besoin de lunettes de soleil et d’un chapeau.

Les yeux de l’enfant sont aussi sensibles que sa peau. Le cristallin est encore immature. Avant 12 mois, 90% des UVA et plus de 50% des UVB ne sont pas filtrés. Il est crucial de choisir des lunettes de soleil de qualité. Si les verres sont rayés, la protection contre les UV est moins efficace. Il est nécessaire de les entretenir et de les nettoyer à l’eau froide ou avec un produit adapté au nettoyage de lunette.

Pour parfaire la tenue de l’enfant, le chapeau est indispensable pour le protéger. Un couvre-chef avec des rebords est parfait pour créer de l’ombre.

Prendre une crème solaire pour la peau de bébé

La peau fine et fragile de votre bébé nécessite une protection solaire. Il est nécessaire de choisir une crème solaire avec un indice de protection maximale.

Ensuite, il est important d’appliquer cette protection solaire toutes les deux heures sur la peau de bébé. La quantité conseillée est de 15ml pour un nouveau-né. On utilise une crème solaire même par temps nuageux.

Il n’est pas indispensable d’acheter de la protection solaire dédiées aux bébés et aux enfants. Si la crème solaire a un indice de protection maximale et ne contient pas d’ingrédients indésirables, cette protection conviendra à toute la famille.

Comment bien choisir la protection solaire ?

Pour choisir une bonne protection solaire pour toute sa petite tribu, il est important de prendre en compte la composition. Certains ingrédients sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens :

  • Éthylhexyl methoxycinnamate ;
  • Cyclopentasiloxane ;
  • Oxybenzone
  • Octyl-méthoxycinnamate ;
  • Méthylbenzylidène camphre.

D’ailleurs, UFC que choisir lance l’application « QueCosmetic ». Elle aide à choisir des produits sain pour notre peau et notre santé. Il suffit de scanner le produit et l’application permet de savoir si sa composition est propre ou non. Elle est gratuite et disponible sur Android et IOS.

Penser à hydrater bébé de manière régulière

Ce conseil paraît banal mais un enfant ne boit jamais trop. Votre bébé se déshydrate très vite.

Si vous allaitez votre enfant, vous devez donner votre sein le plus souvent possible tout au long de la journée. Le lait maternel hydrate aussi bien que l’eau.

Si votre bambin est habitué au biberon, au verre ou à la bouteille, proposez-lui régulièrement de l’eau.

Puis, vous pouvez aussi vous procurer un brumisateur pour asperger votre nouveau-né pendant les périodes de fortes chaleurs.

Eviter les mauvaises heures et privilégier les endroits ombragés

Il est déconseillé de s’exposer au soleil entre 11h et 16h. Ces plages horaires représentent les moments de la journée où les rayons du soleil sont les plus forts et les plus dangereux pour notre peau.

Les médecins préconisent d’éviter d’exposer votre bambin de moins d’un an à la lumière directe du soleil. Il est conseillé d’utiliser un parasol pour faire de l’ombre ou de s’installer dans un endroit ombragé.

La peau de bébé est fragile et doit être impérativement protégée lorsque le soleil et la chaleur sont au rendez-vous.
La peau de bébé est fragile et doit être impérativement protégée lorsque le soleil et la chaleur sont au rendez-vous.

Est-ce une bonne idée de couvrir la poussette en période estivale ?

Une récente expérience suédoise démontre qu’une méthode souvent utilisée par les parents est dangereuse pour l’enfant.

Lorsque le soleil pointe le bout de son nez, nous avons tendance à couvrir la poussette de bébé pour le protéger des rayons du soleil. Pourtant, cette pratique met en danger le nouveau-né.

Une journaliste a effectué sa propre expérience en Suède. Elle a laissé deux poussettes à l’extérieur et au soleil. L’une d’entre elle est munie d’une couverture fine. Après une heure et demi, la poussette non couverte atteignait une température de 22°. Cependant, la poussette couverte par un linge avait une température de 37°.

En effet, la présence d’un linge ou d’une couverture ne permet pas l’air de circuler normalement. Ce qui explique cette hausse de température à l’intérieur de la poussette.

Il est préférable d’opter pour un petit parasol ou un parapluie accroché à la poussette pour protéger la peau de bébé.

Mettre une couverture ou un linge sur une poussette est une erreur dangereuse pour votre enfant.
Mettre une couverture ou un linge sur une poussette est une erreur dangereuse pour votre enfant.

Découvrez notre article sur les risques du parfum pour bébé

Publié le

Cirque : pourquoi interdire les animaux sauvages ?

Cirque : pourquoi interdire les animaux sauvages ?

Depuis quelques années, le débat sur l’interdiction des animaux dans les cirques est au cœur de notre société. Les conditions de vie de ses animaux dans les cirques laissent à désirer. Certains circassiens ont retiré les animaux de leurs spectacles. Adopte un doudou vous dévoile la vérité sur les conditions de vie ignobles des animaux sous les chapiteaux.

Les conditions de vie des animaux dans les cirques

Vos enfants ont-ils exprimé leurs souhaits d’assister à un spectacle d’un grand cirque ? Aujourd’hui, le cirque fait partie des grands débats de notre société. De nombreuses associations de défense des animaux souhaitent interdire la présence des animaux sauvages dans ce genre de spectacle. D’après une étude menée par l’association « 30 millions d’amis » en 2018, 67% des sondés sont favorables à l’interdiction des animaux dans les cirques. Certains parents hésitent ou refusent d’emmener leurs enfants aux cirques à cause des polémiques sur la violence et la souffrance des animaux en coulisses.

Les animaux sont soumis et battus

Dans les cirques, les animaux doivent faire du vélo, tenir en équilibre sur des ballons ou encore sauter dans des cerceaux en feu. Pour exécuter ses exercices, les dresseurs ont parfois recours à des méthodes épouvantables. Les éléphants et les fauves sont battus à coup de bâtons. Les ours sont retenus avec des colliers et des muselières. Les chimpanzés reçoivent des coups de pieds et sont frappés avec des cravaches.

En effet, des punitions physiques sont subies par ces animaux alors qu’ils ne sont encore que des bébés. Les animaux sont retirés très rapidement de leurs mères pour effectuer les tours dans les spectacles.

Les bêtes sont enfermés sous le chapiteau à vie

Les animaux de cirques sont capturés à l’état sauvage dans le seul objectif de « divertir » les spectateurs. Ils vivent dans des cages exiguës.

Les animaux sauvages nagent, explorent, courent, chassent et jouent lorsqu’ils sont à l’état sauvage. Dans un cirque, les animaux perdent tout contact avec la nature et sont enchaînés sous le chapiteau.

« Le bien-être des animaux sauvages non domestiqués ne peut pas exister dans le monde des cirques ambulants, en particulier pour ce qui est de l’habitat et de la capacité d’exprimer un comportement naturel » (Association Vétérinaire Britannique).

Les animaux sauvages ont besoin d’interactions sociales

Certains animaux, comme les fauves et les orques, peuvent être très proches de leurs dresseurs. Dans leur milieu naturel, les animaux ont besoin d’interactions sociales pour se développer. Pourtant, cette sociabilisation n’existe pas dans les cirques. Les associations estiment que les animaux sont proches de leurs dresseurs par nécessité.

Les cirques sont dangereux aussi bien pour les animaux que pour le public

Les animaux restent sauvages. Même s’ils sont dressés et accompagnés par des dresseurs dès leurs plus jeunes âges, le comportement des animaux sauvages reste imprévisible. En captivité, ces animaux peuvent devenir agressif à cause des conditions de leurs détentions inadaptées. Ainsi, certains dompteurs et dresseurs sont attaqués par les animaux dans les cirques.

Depuis 1990, les associations de protection des animaux recensent 65 morts humaines et plus de 130 blessures à cause de la perte de contrôle de certains animaux.

De plus, de nombreuses bêtes s’échappent des cirques chaque année au péril de leurs vies et de celles de la population. Ils sèment la panique dans les villes. Lorsqu’ils sont retrouvés, les animaux sont souvent morts ou seront abattus par sécurité.

Les cirques avec des spectacles incluant des animaux sont critiqués par les associations de défense des animaux.
Les cirques avec des spectacles incluant des animaux sont critiqués par les associations de défense des animaux.

La défense des cirques traditionnels

Certains cirques traditionnels se défendent et continuent d’exploiter des animaux dans leurs spectacles. Ils s’opposent aux accusations faites par les associations de protection des animaux.

Un collectif crée pour faire face aux associations de protection des animaux

Christian Caffy est le délégué général du collectif des cirques animaliers, qui regroupe environ 250 cirques en France.

« Présenter des animaux dans un spectacle c’est un choix fondamental qui relève d’une tradition, mais aussi d’un besoin profond de la population d’avoir le contact avec les animaux », affirme Christian Caffy. Il reconnait la beauté des spectacles sans animaux, mais considère que ce n’est pas du cirque, mais du « cabaret sous chapiteau« . Il pense que le cirque traditionnel est menacé par les associations de défenses d’animaux.

Face aux critiques et aux réquisitoires des associations, il répond : « Les animaux sont nés en captivité. Nous avons fait le décompte concernant un lion blanc, assez célèbre dans les cirques. Nous sommes remontés à 50 générations pour retrouver son ancêtre pris dans la nature. Croyez-vous que dans les gènes actuels de ce lion blanc, il y a encore le souvenir de la nature ? Sûrement pas ! Il faut qu’on arrête avec ces idées de kilomètres carrés nécessaires pour les tigres. C’est nécessaire dans la nature, pour avoir accès à la nourriture, aux femelles, se protéger contre les prédateurs etc. Mais dans les cirques, l’animal n’a pas du tout cette préoccupation. L’accès aux femelles est quasiment garanti, l’accès à la nourriture, il l’a sans avoir à se battre. L’animal a besoin de manger, de se reproduire et d’être protégé, et ça il l’a dans un cirque sans faire d’effort »

Existe-t-il des cirques sans animaux ?

A l’heure actuelle, les cirques évoluent et changent en adéquation avec les attentes de la population. Quelques cirques ont choisi de ne plus exploiter d’animaux sauvages dans leurs spectacles. Ils privilégient aujourd’hui l’humain contrairement aux cirques traditionnels.

Le cirque du soleil

Le cirque du soleil a été crée en 1984 au Québec. Il propose des spectacles fantastiques et féeriques dans le monde entier. Il a fait rêver plus de 90 millions de spectateurs dans plus de deux cents villes depuis sa création. Leurs spectacles ont reçu de nombreux prix prestigieux.

Le cirque du soleil est un cirque contemporain qui met en lumière le talent de leurs comédiens et de leurs artistes. Les spectacles offrent d’incroyables numéros d’acrobaties.

Le cirque Phénix

Le cirque Phénix a vu le jour à l’aube des années 2000. Mais depuis 17 ans, les animaux ne sont plus les vedettes de leurs spectacles. Le créateur a pris cette décision en 2002. A l’époque, c’était le premier cirque en France a renoncé aux spectacles avec des animaux.

Auparavant, le cirque Phénix avait des chiens, des chats, des chevaux, des tigres, des chimpanzés, des otaries et 8 crocodiles. Après la réalisation d’un tour avec un ours brun, le directeur de ce cirque a eu le déclic. Il a ensuite remplacé tous ses animaux par des acrobates et des marionnettes.

Les cirques mettent en avant le talent des artistes et renoncent aux spectacles avec des animaux sauvages.
Les cirques mettent en avant le talent des artistes et renoncent aux spectacles avec des animaux sauvages.

L’interdiction des animaux dans les cirques

Aujourd’hui, nous constatons que les interdictions des spectacles avec des animaux sauvages sont en nette progression. De nombreux pays de l’Union Européenne ont supprimé les cirques avec les animaux sur leurs territoires.

L’Italie, la Belgique ou encore le Portugal ont interdit la présence d’animaux sauvages ou non dans les cirques. D’autres pays ont suivi le même chemin :

  • Les Pays-Bas ;
  • Le Danemark ;
  • La Suède ;
  • L’Autriche ;
  • La Hongrie ;
  • La Roumanie ;
  • La Grèce.

L’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne ont exclu partiellement les cirques avec des animaux.

Et en France ?

Dans notre pays, 353 communes françaises sont contre la présence d’animaux dans les cirques. Elles ont pris des arrêtés ou ont votés une délibération en conseil municipal pour éviter l’installation des spectacles avec des animaux sur des espaces publiques.

Ces décisions peuvent être annulées par la Préfecture ou le tribunal administratif car la réglementation française n’interdit pas la présence d’animaux sauvages dans les cirques.

Un cirque allemand met en scène des hologrammes d’animaux

Depuis 2018, le cirque Roncalli a décidé de supprimer les animaux de leurs spectacles. Le directeur a pris cette décision pour préserver le bien-être des animaux. Le spectacle a aujourd’hui une image beaucoup plus poétique et acrobatique.

Le cirque allemand a fait la une des médias car il a une particularité. Il a laissé la place à des hologrammes d’animaux sauvages. C’est un nouveau fait insolite dans le monde du cirque. Les hologrammes apparaissent en taille réelle et permettent une certaine liberté. Des animaux marins prennent place dans l’arène de ce cirque. Le spectacle est composé de nouveaux tableaux plus créatifs.

Cette initiative a été salué par la fondation « 30 millions d’amis ». Elle prouve que les cirques peuvent se réinventer tout en respectant le bien-être des animaux.

Vous souhaitez sensibiliser vos enfants à la protection des animaux ? Lisez notre article sur la protection des animaux : pourquoi sensibiliser les enfants aux animaux ?

Publié le

Ecrans : quels sont les risques d’une surexposition pour votre enfant ?

Ecrans : quels sont les risques d’une surexposition pour votre enfant ?

Chaque année, nous passons de plus en plus de temps devant les écrans. Les nouvelles technologies sont omniprésentes dans notre quotidien. Les enfants font l’objet d’une surexposition. Mais quels sont les risques pour nos enfants ? Adopte un doudou décrypte pour vous les dangers d’une surexposition aux écrans et vous donnent des conseils pour lutter contre ce fléau.

 

Quels sont les risques de la surexposition des écrans pour les enfants ?

En France, les foyers sont dotés de 5 à 6 écrans en moyenne. L’écran le plus répandu est la télévision avec 94% des foyers français équipés de ce support. Les écrans et le numérique font partie intégrante de notre quotidien.

Les enfants ont du mal à décrocher de ce monde virtuel. Certains d’entre eux sont même devenu accro à ces nouvelles technologies.

Depuis quelques temps, les experts appellent les parents à faire attention à l’utilisation des écrans pour leurs enfants. Le mardi 9 avril 2019, l’Académie des sciences, de médecine et des technologies alertent à leur tour à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques.

Des dangers pour la mémorisation et la concentration chez l’enfant

Un enfant qui passe plus de 2 heures devant un écran d’ordinateur, de télévision ou d’une tablette a de moins bonne capacité cognitive. Cet impact sur ces capacités a été démontré par une étude menée par une équipe canadienne sur 4 520 enfants de 8 à 11 ans.

Une exposition massive et précoce des écrans chez les enfants entraînent des difficultés de mémorisation et de concentration. Les enfants surexposés aux écrans ont plus de risque de développer un retard d’apprentissage et de langage.

Les bruits et les lumières des écrans attirent toute l’attention de l’enfant, jusqu’à parfois le rendre passif. Il ne portera pas autant d’intérêt aux activités extérieures et à l’environnement qui l’entoure.

Les écrans nuisent à la qualité du sommeil de l’enfant

La lumière bleue des écrans affecte la production de la mélatonine, l’hormone qui régule notre rythme de sommeil. Cette lumière bleue a un effet sur l’horloge biologique. Elle entraîne un décalage de l’horloge biologique et retarde l’endormissement.

Les écrans sont dangereux pour les yeux

De longues séances devant un écran peut apporter une sécheresse oculaire. Si l’enfant est myope, astigmate ou hypermétrope, l’utilisation massive des écrans reste néfaste pour l’œil de l’enfant.

De plus, la lumière bleue est mauvaise pour la santé de l’œil d’un enfant. Le cristallin de l’œil d’un petit enfant est encore immature. Si votre enfant a une correction optique, il est préconisé de prendre des verres de lunettes anti-lumière bleue.

Des troubles du comportement chez l’enfant

De nombreuses études révèlent que la surexposition des enfants aux écrans engendre des troubles du comportement chez les plus jeunes. Les enfants sont sujet à la frustration, à de l’hyperactivité et à des états de colères. Certains d’entre eux peuvent même devenir agressif sur le long terme.

Un impact négatif sur la santé de l’enfant

La surexposition des écrans engendre une certaine sédentarité chez l’enfant. L’utilisation excessive des nouvelles technologies réduit le temps des activités physiques et augmente le risque d’obésité.

La surexposition des écrans engendre de nombreux risques sur le développement de l’enfant
La surexposition des écrans engendre de nombreux risques sur le développement de l’enfant.

Nos conseils pour lutter contre cette surexposition des écrans chez l’enfant

Face à une crise de son enfant, de nombreux parents donnent leurs téléphones portables pour le calmer. Un comportement assez répandu auprès des jeunes parents mais mauvais pour l’enfant. Avoir recours à cette solution augmente les risques d’addiction.

Limiter le temps passé devant les écrans

Regarder des vidéos YouTube, tchatter avec ses amis et surfer sur Internet est devenu une habitude chez les adolescents. Pour éviter une surexposition des écrans, il est important d’instaurer des règles à la maison dès lors que l’enfant commence à explorer Internet.

Il est déconseillé d’interdire les écrans. C’est la meilleure solution pour créer une forte frustration chez l’enfant. Dès que vous aurez le dos tourné, il se jettera sur sa tablette.

Il est nécessaire de planifier des créneaux horaires pendant lesquels l’enfant pourra utiliser ses appareils. Ce planning dépendra de son âge.

Certains spécialistes recommandent de respecter cinq plages horaires dans la journée où il est préférable de se passer des écrans :

  • Le matin, les écrans captent l’attention de l’enfant et fatigue son système attentionnel ;
  • Pendant les repas, qui sont des moments de partages et d’échanges en famille ;
  • Le soir avant de dormir, il est déconseillé d’utiliser les appareils avant d’aller se coucher car les écrans favorisent le retardement de l’endormissement et une mauvaise qualité de sommeil.

Responsabiliser son enfant face aux temps passés devant les écrans

Pour développer le sens des responsabilités chez l’enfant, il est conseillé de mettre en place un carnet où l’enfant note son temps passé devant sa tablette. Cette méthode lui permettra de gérer son temps de connexion. Les nouvelles technologies font perdre la notion du temps : il est donc important d’évaluer sa consommation.

Instaurer la règle 3-6-9-12

L’Association Française de Pédiatrie conseille de prendre en compte la règle 3-6-9-12 pour l’exposition des écrans chez les enfants. Cette méthode a été crée par Serge TISSERON en 2008.

La règle 3-6-9-12 recommande :

  • Aucun écran avant l’âge de 3 ans ;
  • Pas de console individuelle avant l’âge de 6 ans ;
  • Pas d’internet seul avant l’âge de 9 ans ;
  • Aucun réseaux sociaux avant l’âge de 12 ans.

Montrer l’exemple à ses enfants

Les parents doivent garder en tête qu’ils doivent montrer l’exemple à leurs enfants. S’ils restent scotchés devant leurs téléphones pendant des heures, l’enfant prendra ce comportement comme quelque chose de normal. Les parents peuvent changer certaines de leurs habitudes et limiter leurs temps passés devant les écrans. Lorsqu’un moment de libre se présente, évitez d’allumer un écran et privilégiez des activités hors écrans avec votre petite tribu.

Pendant un temps de libre, prenez du temps avec votre famille pour profiter d’activité hors écrans.
Pendant un temps de libre, prenez du temps avec votre famille pour profiter d’activité hors écrans.

Des idées d’activités sans écrans à faire avec vos enfants

Pendant le week-end ou les vacances scolaires, il est hors de question de foncer sur l’ordinateur ou sur une tablette. Il est aussi impensable de s’ennuyer et de somnoler au fond de son canapé. Pour occuper les petits comme les grands, adopte un doudou a sélectionné pour vous quelques idées d’activités à faire en famille.

Le cri des animaux

Pour jouer à ce jeu, il faut se munir d’un jeu de carte avec des animaux. Chaque participants pioche une carte et doit imiter le cri de l’animal présent sur sa carte. Un jeu rigolo pour les plus petits.

Le blind-test des saveurs et du goût

Ce jeu est amusant et ludique pour vos enfants. Il permet de faire découvrir de nouvelles saveurs à vos petits marmots. Il suffit de découper des petits morceaux de fruits ou de légumes et de les disposer dans des petits ramequins. L’enfant ferme ses yeux et doit deviner de quels aliments il s’agit. Une façon amusante de mettre du fun au goûter !

Une chasse au trésor géante

Nous nous souvenons tous d’avoir jouer à une chasse au trésor dans notre enfance. Pourquoi ne pas en organiser une pour vos enfants ? De nombreux guide de chasse au trésor sont disponibles sur internet. Votre maison et votre jardin vont se transformer en un lieux d’exploration pour le plus grand bonheur de vos aventuriers.

Une sortie en famille pour changer d’air

Il existe sûrement de belles randonnés ou promenades à faire près de chez vous. Avec le printemps qui pointe le bout de son nez, c’est agréable de sortir prendre l’air avec sa famille. Les enfants pourront gambader et découvrir le monde qui les entourent.

Et pour les jours de pluie ?

Il est difficile d’occuper un enfant lorsque le temps ne permet pas de profiter des activités extérieures. Pourquoi ne pas en profiter pour se réunir en famille autour de quelques petits jeux adaptés à l’âge de ses enfants ?

  • Jouer à un jeu de société : un incontournable lorsque le soleil joue à cache-cache ;
  • Faire un atelier de pâtisserie avec vos enfants;
  • Organiser un moment de détente avec du coloriage ;
  • Faire une cabane dans la maison et créer de beaux moments avec votre bambin;
  • Créer de petites histoires et faire un jeu de rôle.

Les écrans ne doivent pas monopoliser et gâcher de beaux moments en famille.
Les écrans ne doivent pas monopoliser et gâcher de beaux moments en famille.

 

Découvrez notre article sur l’apprentissage positif de la méthode Montessori.

Publié le

Fécondation in vitro : un bébé conçu avec 3 parents est né en Grèce

Naissance : un bébé conçu avec 3 parents est né en Grèce

Le mardi 9 avril 2019, une femme a donné la vie à son petit garçon en Grèce. Cette naissance n’est pas ordinaire. L’enfant a été conçu avec l’ADN de trois parents différents. La conception de ce bébé a été possible grâce à une fécondation in vitro utilisée pour la première fois dans le cadre d’une infertilité.

Un bébé avec l’ADN de 3 parents différents est né en Grèce

Une femme de 32 ans, originaire de Grèce, a donné naissance à un petit garçon le mardi 9 avril 2019. Ce bébé de 2,960 kilos est né en bonne santé.

Cette mère grecque avait eu recours à plusieurs reprises à des fécondations in vitro sans succès.

Cet enfant possède 3 ADN différents : celui de la femme grecque de 32 ans, celui du père et celui de la mère qui a donné l’enveloppe de l’ovocyte.

Un essai clinique proposé par des scientifiques espagnols

Cette technique a été mené à l’Institut Life en Grèce par une équipe espagnole du laboratoire Embryotools. La jeune femme de 32 ans a accepté de participer à cet essai clinique après les nombreux échecs de fécondations in vitro.

L’équipe gréco-espagnole a transféré les matériaux génétiques contenant les chromosomes de la mère dans l’ovule de la donneuse dont les matériaux génétiques ont été retirés.

La fécondation s’est déroulée in vitro avec le sperme du père et l’embryon implanté dans l’utérus de la mère.

«  Aujourd’hui, pour la première fois dans le monde, le droit inaliénable d’une femme de devenir mère avec son propre matériel génétique devient une réalité. Nous sommes maintenant en mesure de permettre aux femmes atteintes de multiples défaillances de FIV ou de maladies génétiques mitochondriales rares, d’avoir un enfant en bonne santé » a déclaré le Dr Panagiotis Psathas, président du Life Institute d’Athènes qui a participé à cet essai clinique.

Une procédure expérimentale

Cette nouvelle révolution dans le monde de la reproduction assistée reste tout de même expérimentale. Les risques liés à cette méthode sont encore inconnus.

« Les études doivent être poursuivies avec soin et sans précipitation afin de compléter toutes les étapes nécessaires pour démontrer qu’il s’agit d’une technique sûre » rappellent les médecins qui ont contribué à la réussite de cette reproduction assistée.

Des questions d’ordres éthiques

L’utilisation de la méthode de la fécondation in vitro avec 3 parents pose des questions éthiques car il y a une modification des gènes de l’enfant.

Pourtant, selon le professeur Nuno Costa-Borges (co-fondateur du laboratoire Embryotools), cette méthode ressemble à un don d’ovocyte.

D’ailleurs, si cette technique de fécondation in vitro est autorisée en Grande-Bretagne, elle est encore interdite en France, en Espagne et aux Etats-Unis. Cela s’explique par le risque de dérive de modification du génome humain.

La fécondation in vitro avec 3 parents est une nouvelle évolution dans le domaine de la reproduction assistée.
La fécondation in vitro avec 3 parents est une nouvelle évolution dans le domaine de la reproduction assistée.

Une première naissance au Mexique

En 2016, cette méthode a été utilisé pour la première fois au Mexique par une équipe américaine. Cette naissance a été rendu possible grâce cette technique de reproduction inédite. Le bébé est né en avril 2016. Sa venue au monde a entraîné des réactions mitigés.

Eviter la transmission d’une maladie génétique

Elle a été pratiquée pour éviter la transmission d’une maladie héréditaire de la mère à l’enfant. La maman était atteinte du syndrome de Leigh. C’est une maladie neurologique progressive et héréditaire qui se caractérise par une dégénérescence du système nerveux central.

La femme qui a bénéficié de cette nouvelle technique avait transmis sa maladie à ses deux bébés. Ils sont décédés à cause de cette pathologie. Elle a également vécu deux fausses couches.

« Ces travaux représentent une avancée importante en médecine de la reproduction car les maladies mitochondriales restent un problème important et difficile », a estimé le Dr Owen K. Davis, président de l’ASRM (société américaine de la médecine reproductive).

La première fécondation in vitro avec 3 parents a eu lieu en 2016 au Mexique.
La première fécondation in vitro avec 3 parents a eu lieu en 2016 au Mexique.

Qu’est-ce que la FIV ?

Chaque année, près de 12 000 enfants naissent grâce à la technique de fécondation in vitro en France.

La fécondation in vitro est une technique médicale qui aide à la fécondation. Elle a pour objectif de faire rencontrer l’ovocyte et le spermatozoïde en dehors du corps de la femme et de son utérus.

Le sperme est recueilli et préparé au sein d’un laboratoire. Pour récupérer l’ovocyte, il est nécessaire de procéder à une ponction des ovaires.

Ensuite, les gamètes sont fécondées in vitro dans un récipient. L’ovocyte devient alors un embryon qui sera par la suite transférer dans l’utérus.

Comment puis-je bénéficier d’une FIV ?

La fécondation in vitro est pratiquée lorsque la fécondation naturelle est impossible. Elle est irréalisable dans plusieurs cas :

  • Une endométriose : il s’agit d’une maladie du revêtement interne de l’utérus. Cette maladie chronique touche environ 5 à 20% des femmes.
  • Une anomalie des trompes : cette altération peut être causée par des séquelles d’infections génitales, d’adhérences après une chirurgie ou encore d’une grossesse extra-utérine.
  • Une anomalie du spermogramme.
  • Une infertilité.

Les risques d’une fécondation in vitro

Toutes les interventions médicales comportent des risques et des effets secondaires. Cette technique peut engendrer :

  • Une hyper-stimulation ovarienne : une augmentation anormale des ovaires peut se produire après le prélèvement d’ovules.
  • L’inefficacité de la stimulation ovarienne : la stimulation peut s’avérer très faible et peut être causé par l’annulation du cycle de la FIV.
  • Des grossesses multiples : la grossesse gémellaire représente 30 à 35% des grossesses provoquées par ce genre de technique.

La reproduction assistée permet de donner naissance à de nombreux enfants chaque année.
La reproduction assistée permet de donner naissance à de nombreux enfants chaque année.

 

Adopte un doudou vous invite à lire son article sur l’histoire incroyable d’une jeune femme en mort cérébrale qui donne la vie.