Publié le

Sport : pourquoi pratiquer une activité sportive pendant la grossesse ?

Sport - pourquoi pratiquer une activité sportive pendant la grossesse ?

Pendant leurs grossesses, les futures mamans se demandent s’il est conseillé de pratiquer un sport. Pourtant, il est tout à fait possible de faire du sport pendant une grossesse. Cependant, certaines pratiques sportives doivent être éviter pour les femmes enceintes. Adopte un doudou répond à toutes vos questions concernant la pratique d’un sport pendant la grossesse.

Les bienfaits du sport pendant la grossesse

Tout d’abord, il est important que la future maman obtienne l’autorisation d’un médecin pour pratiquer une activité sportive pendant sa grossesse. Toutes les femmes enceintes qui choisissent de faire du sport doivent avoir un suivi régulier de la part de professionnel de la santé (gynécologue, sage-femme). En effet, chaque grossesse est différente et a besoin d’un suivi particulier.

Certaines personnes pensent que la pratique d’un sport pendant la grossesse peut augmenter les risques de fausses couches, de prématuré et un retard de croissance. Mais, tous ses risques s’avèrent faux. Ainsi, la pratique d’une activité sportive de manière raisonnable est bénéfique pour une femme enceinte.

Le sport a un impact positif sur le moral

La pratique d’une activité sportive permet d’améliorer sa confiance en soi et de diminuer ses sautes d’humeurs. En pratiquant un sport de manière régulier, une future maman peut ainsi être moins angoissée et se sentir en forme pendant sa grossesse.

En effet, le cerveau dégage des substances chimiques qui agissent sur le moral de la future maman et réduit ainsi le risque de dépression post-natale ou le « baby-blues ».

Une activité sportive aide à améliorer le sommeil

De nombreuses femmes enceintes ont du mal à dormir la nuit pendant les derniers mois de gestation. Le sport aide à améliorer la qualité de sommeil d’une future maman. En effet, elle dépensera une partie de son énergie dans la pratique d’une activité physique.

Faire du sport facilite le bon déroulement de l’accouchement

La pratique d’une activité sportive permet de stimuler son activité cardiaque et d’améliorer ses capacités respiratoires. Ainsi, le sport aide la future maman à se préparer à cette épreuve physique qu’est l’accouchement.

De plus, la pratique de sport régulière favorise aussi la circulation sanguine et diminue ainsi le risque de complications veineuses. 

Le sport aide à gérer sa prise de poids pendant la grossesse

Une activité sportive permet de mieux gérer la prise de poids pendant la période de gestation. De plus, la future maman aura plus de facilité à perdre ses kilos superflus après son accouchement. Se dépenser est un bon moyen d’éliminer des calories et de se faire ainsi de petits plaisirs pendant les repas.

Une activité physique régulière a de nombreux bienfaits pour le bébé

Les effets du sport sont aussi ressentis par le fœtus. L’activité sportive permet d’améliorer la santé de bébé : le développement cérébral, son cœur, sa santé mentale et son poids seront meilleure grâce à une activité physique régulière. De plus, grâce aux endorphines dégagées par la maman, le nouveau-né aura une sensation de bien-être.

sport grossesse
La pratique d’une activité physique régulière a de nombreux avantages pour la future maman comme pour le fœtus.

Quelles pratiques sportives choisir pendant la grossesse ?

Selon l’avancement de la grossesse, la future maman doit diminuer le rythme et l’intensité du sport qu’elle pratique. En effet, pour une femme qui a l’habitude de faire du sport, le programme d’une future maman peut être :

  • Pour les deux premiers mois, il est possible d’avoir une activité physique quasi normale ;
  • Le troisième mois correspond à un risque accru de fausse couche : il est donc important de pratiquer du sport d’entretien très doux pour la femme enceinte ;
  • Du quatrième au huitième mois, l’activité sportive doit être légère ;
  • Le neuvième mois est synonyme de repos.

Les activités sportives autorisées pendant une grossesse sont douces, liées à la relaxation et au travail du souffle.

La natation et l’aquagym

Cette activité aquatique permet aux femmes enceintes de soulager leurs dos et leurs articulations. De plus, la natation aide à améliorer sa capacité cardiaque. En plus de son effet massant, l’eau permet à la future maman de moins ressentir sa prise de poids pendant les mouvements. Cette pratique permet alors de travailler ses muscles en douceur.

De plus, il existe des cours d’aquagym destinées aux femmes enceintes.

La marche

Cette activité sportive convient aux futures mamans même les moins sportives. La marche nécessite aucun équipements particuliers. Elle permet d’activer la circulation sanguine et surtout celles des jambes. C’est un bon remède contre les jambes lourdes.

Il est conseillé de choisir un terrain stable pour éviter de transformer sa ballade en randonnée.

Le yoga

Cette pratique sportive a deux vertus principales : la détente du corps et de l’esprit. La future maman pourra ainsi diminuer ses angoisses et son stress pendant la grossesse. Elle est encadrée par un kiné ou par une sage-femme. Ces médecins conseillent un enchaînement d’exercice en fonction de l’avancement de la grossesse.

Cette activité accroît la capacité respiratoire de la future maman, ce qui est indispensable pour l’accouchement. De plus, il est possible de faire du yoga sous la forme prénatale. Cela constitue une bonne préparation à l’accouchement.

Le pilates

Ce sport correspond à une gymnastique douce. Il est tout a à fait possible de pratiquer le pilates pendant une grossesse. Cette activité sportive permet de renforcer sa posture et les muscles du dos.

Les sports de raquettes

Il est aussi possible de pratiquer du tennis de table, du badminton et du tennis pour une femme enceinte. En effet, ces sports permettent de garder un certain maintien et de développer sa coordination.

Le vélo

Faire des ballades à vélo permet à une femme enceinte de travailler son périnée et de garder des jambes fuselées. Il est recommandé de choisir des promenades tranquilles à petite vitesse et de garder une position correcte. Une future maman peut aussi utilisé un vélo d’appartement.

Nos conseils pour bien pratiquer ces activités pendant la grossesse

Il est primordial que la future maman écoute son corps et ses besoins pendant une activité physique. En effet, il est inutile de forcer lorsqu’une femme enceinte ressent de la fatigue. De plus, il est recommandé de boire régulièrement et de manger sainement pendant et après une activité sportive.

Cependant, certaines signes doivent alerter une future maman :

  • Saignements vaginaux ;
  • Douleurs abdominale ;
  • Contractions utérines ;
  • Douleurs du bassin.

Si l’un des trois symptômes apparaissent, la future maman doit arrêter son activité et consulter en urgence un médecin.

sport grossesse
Pratiquer une activité physique pendant sa grossesse est tout à fait possible. Du vélo, de la natation ou du yoga sont des sports conseillés pour une femme enceinte.

Les sports à éviter pendant la grossesse

Certaines activités physiques sont déconseillées pour les futures mamans. La grossesse provoque de nombreux changements dans le corps de la femme enceinte.

En effet, les sports à éviter pendant la grossesse sont les suivants :

  • Les sports d’endurance (course à pieds) ;
  • Les activités sportives avec du contact (arts martiaux, boxe) ;
  • Les sports collectifs (volleyball, basketball, football) ;
  • Les activités physiques avec un risque de chute élevée (ski alpin, patinage) ;
  • Les sports avec un changement de pression (plongée, haute altitude) ;
  • Les activités sportives qui provoquent de violentes secousses (équitation, jogging).

La contre-indication d’une activité sportive

Cependant, certaines maladies interdisent une activité physique pendant la grossesse :

  • Malade du cœur ou des poumons ;
  • Une hypertension artérielle ;
  • Maladie qui fatigue l’organisme.

D’ailleurs, certains antécédents et l’état de santé de la future maman peuvent contre indiqué la pratique d’un sport :

  • Fausse couche ;
  • Saignements utérins ;
  • Grossesse multiple ;
  • Ouverture du col de l’utérus ;
  • Décollement placentaire ;
  • Grossesse extra-utérine.
sport grossesse
Les sports collectifs comme le volleyball sont déconseillés pour les femmes enceintes. Comme les sports de combat et d’endurance.

Découvrez notre article sur l’allaitement.